Restitution du webinaire « Femmes en élevage »

Journée de restitution de l’étude du GIS Avenir Elevages portant sur les femmes en élevage

Le GIS Avenir Elevages a organisé un webinaire autour de la question des femmes dans les métiers de l’élevage le 19 décembre 2023. Il a rassemblé 140 personnes et a permis de restituer et de discuter les travaux conduits par le GIS Avenir Elevages et ses partenaires sur ce thème entre janvier 2023 et décembre 2023.

Dans une profession numériquement et symboliquement masculine, quelle place prennent les femmes, quelle place leur accorde-t-on ?

Si les femmes ont toujours travaillé dans les exploitations agricoles, leur nombre a largement diminué à la suite de la modernisation agricole du 20e siècle et stagne aujourd’hui à 26 % du total des chefs d’exploitation. À la suite de l’accès tardif au statut de cheffe d’exploitation, quel état des lieux peut-on aujourd’hui dresser les concernant ? Comment peut-on aujourd’hui caractériser le travail des femmes, leurs parcours, leur insertion dans les collectifs, leurs contributions particulières au fonctionnement des fermes ? Quel rôle pour les femmes face à l’érosion rapide de la population d’éleveurs et d’éleveuses ?

Afin d’apporter des premiers éléments de réponses à ces questions, le 19 décembre dernier a eu lieu le premier webinaire consacré à la place et au travail des femmes en élevage. Organisé par le GIS Avenir-Elevages et orchestré par Anne-Charlotte Dockès (Idele, GIS Avenir-Elevages), l’évènement, qui a réuni plus de 140 personnes, avait pour objectifs de présenter les résultats de l’étude sociologique menée en 2023 par Idele et le GIS Avenir-Elevages et portant sur les spécificités de l’attractivité et de l’exercice des métiers de l’élevage au féminin dans un premier temps, et dans un second temps d’apporter des éléments d’ouverture à la question grâce aux interventions expertes de professionnelles du secteur, de chercheurs et de statisticiennes qui ont agréablement prolongé la discussion.

Christophe Perrot (Idele) a démarré la journée en dressant un état des lieux statistique et prospectif des effectifs de femmes en agriculture-élevage, avec un focus filière. Deux constats : 1) même si elles accèdent de plus en plus au statut de cheffe, la proportion de femmes en agriculture continue de baisser et 2) les filières qui attirent et remplacent le mieux les jeunes filles sont les petits ruminants, à la différence des bovins. Muriel Mahé (CEP du Ministère de l’Agriculture) a ensuite justement rappelé la (trop) lente évolution du statut des femmes au cours des 75 dernières années. L’intervention de Magalie Cayon de la MSA a permis de révéler le genre des troubles musculosquelettiques et autres accidents du travail, qui traduit une répartition du travail toute particulière et illustre bien les rôles genrés associés aux deux sexes. En fin de matinée, James Hogge (Idele) a présenté les résultats de l’étude sociologique du GIS Avenir-Elevages qui soulignent les difficultés auxquelles font face les femmes en ce qui concerne l’équipement agricole, imaginé par et pour des hommes. Ces contraintes matérielles poussent alors les éleveuses à innover pour se faciliter le travail et cette transformation va souvent bénéficier à l’ensemble du collectif de travail et parfois même aux animaux.

L’après-midi a été rythmée par les interventions de Sixtine Prioux (Civam) qui a d’abord présenté les différentes actions menées par les Civams en faveur d’une meilleure inclusion des femmes en agriculture. Hélène Guétat-Bernard (Université Toulouse Jean-Jaurès, Laboratoire Dynamiques Rurales) en repris la main en resituant le contexte historique de l’évolution des formations agricoles via le prisme du genre. Clémentine Comer (INRAE) et Nabila Gain-Nachi (Chambres d’Agriculture de Bretagne) ont toutes deux souligné l’extrême importance des groupes de femmes en non-mixité, et ont donné l’exemple inspirant de plusieurs groupes féminins dont les membres avaient pu développer à la fois leurs compétences et leur confiance en elles afin de s’affranchir de certaines barrières sociales genrées. La journée s’est terminée par l’excellente intervention d’Agathe Demathieu (Atelier Paysan) qui a exposé le succès de réappropriation du matériel agricole par les femmes via l’auto-construction d’outils qui répondent à leurs besoins spécifiques.

Pour en savoir plus : james.hogge@idele.fr

Programme de la journée (veuillez cliquer sur les liens pour obtenir les diaporamas)

Matinée (10h –12h30) –Animation par Anne-Charlotte Dockès, Idele–GIS AE

> Evolution des effectifs des femmes en élevage par filière - Christophe Perrot, Idele

> Contexte historique et évolution du statut des femmes en agriculture-élevage - Muriel Mahé, CEP-MASA

> Focus sur les accidents du travail et maladies professionnelles en agriculture au prisme du genre - Magalie Cayon, MSA

> Les spécificités de l'attractivité  et de l'exercice des métiers de l'élevage au féminin - James Hogge, GIS AE - Idele

Pause (12h30 - 14h)

Après-midi (14h - 17h)
> Résumé de la matinée par Elsa Delanoue, Idele

> Les paysannes, initiatrices de changements : travaux des Civam sur les contributions des femmes et des groupes en non-mixité aux transitions agroécologiques - Sixtine Prioux, Civam

> Les filières dites genrées dans les bacs technologiques agricoles et l'histoire de l'enseignement agricole - Hélène Guétat-Bernard, Université de Toulouse (laboratoire Dynamiques Rurales)

> Agriculture au féminin, l’engagement des femmes dans les instances. De l'isolement à l'engagement en agriculture - Nabila Gain Nachi, Chambres d'agriculture de Bretagne

> « Dégenrons et dérangeons le monde agricole ! ». Politisation du genre et du métier dans des groupes d’éleveuses – Clémentine Comer, INRAE

> Subvertir la division sexuelle du travail agricole via les techniques - Agathe Demathieu, Atelier Paysan

Conclusion par Anne-Charlotte Dockès, Idele - GIS AE

Date de modification : 25 janvier 2024 | Date de création : 27 novembre 2023 | Rédaction : GIS Avenir Elevages