Quel phénotypage pour l’élevage de demain ?

Le phénotypage animal est depuis quelques années un domaine en forte évolution sous les effets conjugués d’avancées technologiques majeures dans plusieurs domaines (-omiques, capteurs, robotique, analyse d’images ou de spectres …), de fortes évolutions dans d’autres domaines de la biologie (biologie cellulaire…), du développement de l’élevage de précision et de la sélection génomique. Elles permettent aujourd’hui de disposer de mesures automatisées à haut débit sur les animaux ou à des échelles infra-animal (phénotypes) et sur les caractéristiques de l’environnement des animaux (température, qualité de l’air ou de l’eau …).

Ces évolutions impactent déjà profondément la recherche en sciences animales, qui s’appuie de façon croissante sur les technologies « omiques », le numérique et les sciences des données, et les filières d’élevage, avec des technologies déjà largement adoptées et une offre d’équipements et de services sans cesse croissante, qui complexifie les choix et peut parfois questionner. La multiplication des données produites bouscule également les écosystèmes de recherche et d’innovation, offrant de nombreuses opportunités (approches plus globales ou participatives, caractérisation et pilotage de la multiperformance …) mais également un certain nombre de risques/menaces pour les éleveurs ou les filières (problèmes d’accès aux donnés, dépendance vis-à-vis de fournisseurs d’équipements ou de services …).

Le GIS « Avenir Elevage » s’est emparé de ces questionnements en les abordant sous l’angle du phénotypage animal, qui est à la base des principales évolutions technologiques évoquées ci-dessus et d’une partie importante des services associés. Dans le cadre de cette action, le GIS a pour ambition, avec l’approche multifilière et multiacteurs qui font son originalité :

1) de réaliser un état des lieux factuel sur les principales avancées en matière de phénotypage animal ;

2) de dresser un bilan critique des avancées majeures, notamment pour la mesure des « nouveaux » phénotypes permettant de caractériser l’efficience d’utilisation des ressources alimentaires, la santé et le bien-être animal et la robustesse / l’adaptation, notamment face au changement climatique ;  

3) d’identifier les manques et d’être force de proposition sur les questions de recherche à développer autour de cette question.

L’action, à laquelle participent 9 membres du GIS représentatifs de principales filières d’élevage, s’appuie sur un groupe de travail constitué de représentants de chaque organisme participant. Ce groupe de travail pilote le travail d’un chargé de mission recruté par Eliance pour les GIS Avenir Elevage.

Composition du groupe de travail :

  • Chargé de mission : Grégoire Pairault (GIS Avenir Elevage / Eliance / INRAE)
  • Animateur : Jean-Pierre Bidanel (INRAE)
  • Membres : Clément Allain (IDELE), René Baumont (INRAE), Jean-Pierre Bidanel (INRAE), Joël Bidanel (IFIP), Yvon Billon (INRAE), Sophie Brard-Fudulea (SYSAAF), Pauline Brenaut (IFIP), Mickaël Brochard (IDELE), Mathieu Diribarne (APISGENE), Bernard Dumont Saint Priest (IFCE), Nicolas Gaudillière (ELIANCE), Laurent Griffon (RDF), Laurent Journaux (FGE),  Christophe Lecomte (ELIANCE), Thierry Morin (ANSES), Michel Sourdioux (SYSAAF), Marc Tabouret (ANSES), Angélique Travel (ITAVI)

En lire plus sur cette action :

Date de modification : 07 septembre 2023 | Date de création : 21 juillet 2023 | Rédaction : GIS Avenir Elevages